Zumbi Rei
En parcourant notre site, vous trouverez des informations sur notre école de percussion et tout sur les prestations que nous proposons pour animer vos évènements. Suivez aussi toute notre actualité !
En savoir plus
C’est la rentrée !
Les cours de l’école de percussions reprendront à partir du jeudi 19 septembre 2019. Pour toute inscription veuillez nous envoyer votre demande via le formulaire de contact du site ou directement au téléphone au 06 77 98 41 46 (numéro du directeur de l’école Fabrice Lantoine) Le premier cours d’essai est gratuit ! Alors si vous avez toujours rêvé de vous essayer à la percussion afro-brésilienne, ou de vous déhancher en jouant du samba-reggae, notre école de percu est pour vous ! A très bientôt !
Prendre contact
On y était
24
août
2019
Défilé Sainte-Catherine
33000 Bordeaux Nouvelle-Aquitaine France
15
juin
2019
l’école de percussions de zumbi rei
L’école de percussions afro brésiliennes Zumbi Rei permet à chacun de venir essayer et apprendre les percussions afro brésiliennes.Les cours sont ouverts et adaptés aux adultes. Ils peuvent convenir pour des adolescents.
L’école de percussion
les prestations de zumbi rei
10 à 25 artistes selon les formules rythment ce spectacle vivant au son des tambours afro brésiliens. Zumbi Rei vous fera vivre une musique festive et dansante dans le respect de la tradition brésilienne. Musique de rue ou de scène, Instants de rencontres et de complicité avec le public, pour faire le plein d’énergie, à savourer sans limites !
Nos prestations
l’association
L’association Popul’arts est créée en 2006 et est aujourd’hui basée à Bègles depuis 2008. Cette association a pour finalités de promouvoir et de mettre en place des actions d’éducation populaire qui favorisent la connaissance de soi, la relation à soi, la relation aux autres et à la cité. Pour répondre à cette finalité, l’association utilisera différents supports de médiation tels que l’expression musicale, le yoga.
Nous connaître
La musique afro-brésilienne
Les morceaux de notre répertoire et ceux appris à l’école de percussion sont issus du Brésil, plus particulièrement de la région de Bahia. Ils sont réarrangés, réinterprétés, mais viennent tous d’une base du samba-reggae.
En savoir plus

les instruments de la batucada
L’Agogo
C’est un instrument d’origine africaine. C’est aussi un instrument de percussion idiophone constitué de plusieurs cloches en bois ou en métal, reliées entre elles et frappées au moyen d’une baguette. Son nom vient de akokô en langue nagô, qui désigne l’horloge ou le temps : un instrument qui sert initialement à marquer le tempo. On le retrouve au Brésil et partout où les esclaves africains ont été amenés. Il fait maintenant partie des instruments du style samba.
Le Chocalho
C’est un instrument à percussion portugais. C’est un idiophone secoué. Principalement utilisé au Brésil dans les bateria de samba. Son apparence et son style de jeu est différent selon les styles de samba joués au Brésil.
Le Xéquéré
On l’appelle aussi Agbe dans le nordeste / Pernambuco. C’est un instrument à percussion idiophone (dont le son est produit par le matériau de l’instrument lui-même, lors d’un impact produit soit par un accessoire extérieur (comme une baguette), soit par une autre partie de l’instrument (comme des graines sur un filet qui l’entoure). Il peut être secoué, frappé sur la main, utilisé en rotation, lancé et récupéré en rythme. C’est un instrument dont la sonorité, obtenue par secouement de graines ou de coquillages, est proche de celle des maracas. Elle se rapproche également de la sonorité du güiro, obtenue par raclement.
Le Timbal
(prononciation timbaou) C’est un instrument qui se joue à la main.  Il assure des accompagnements et des séquences rythmiques solistes. Le timbal se joue debout, généralement porté verticalement à l’aide d’une sangle mais dans le cas de concerts fixes, il peut être posé sur un pied. La technique de frappe à deux mains est proche de celle du djembé. Après avoir quasiment disparu, il a été remis au goût du jour par le groupe Timbalada et Carlinhos Brown dans les années 1990. 
Les Surdos
Le surdo est un tambour basse qui tient ses origines des grosses caisses de fanfare. Il est décliné en différents diamètres (différentes notes):
  • Les Marcations ou fundos (les plus gros et donc les plus graves) : elles assurent généralement la pulsation de l’orchestre, ce qui laisse une grande place à l’expression corporelle.
  • Les Doubles et Coupes (légèrement plus petits et plus aïgus) en brésilien dobra de um et dobra de dois: elles jouent la ligne mélodique et les variations rythmiques. La chorégraphie est un point important sur ces lignes d’instruments, même si elle est moins libre que sur les marcations.
Le Répinique
C’est l’instrument le plus aigu. A l’origine, en Samba (Rio), il se joue à une main et une baguette. Il a pour fonction de faire les appels et de jouer les claves. En Samba-Reggae, le répinique se joue à deux baguettes en plastique et enrichit la mélodie des surdos.
La Caixa
La Caixa est une caisse-claire brésilienne. Elle a un son clair, sec et très aigu. C’est un tambour bi-membranophone dont une seule peau sert de surface de frappe. L’autre peau accueille le timbre, caractéristique de l’instrument. C’est lui qui permet d’assurer un continuum rythmique qui lie tous les instruments de la bateria.